BECKMANN (M.)


BECKMANN (M.)
BECKMANN (M.)

BECKMANN MAX (1884-1950)

De 1899 à 1903, Beckmann étudie à la très conservatrice Kunstschule de Weimar, où enseigne Frithjof Smith, et il est influencé par le symbolisme de l’art de Hans von Marées. Il voyage en France et en Italie, s’intéresse à la peinture de la Renaissance, à l’art moderne (Cézanne en particulier), et surtout à l’art gothique allemand. En 1904, il s’établit à Berlin où il adopte l’«impressionnisme» de Lovis Corinth. En 1906, il est invité à se joindre à la «sécession» de Berlin, association d’artistes partisans de l’Art nouveau, dont il démissionnera en 1910. Il fait, la même année, la connaissance d’Edvard Munch, peintre expressionniste qui aura un certain ascendant sur lui. Au cours de la Première Guerre mondiale, Beckmann est affecté dans les services sanitaires. Le traumatisme qu’il éprouve devant les horreurs de la guerre entraîne la transformation radicale de son art. Il décrit désormais un monde de violence et de souffrance avec un vérisme vigoureux où il s’affirme comme peintre expressionniste. Comme Otto Dix et Georges Grosz, peintres de la Nouvelle Objectivité (Die neue Sachlichkeit), il ne dépeint pas seulement la tragédie humaine, il stigmatise la société bourgeoise allemande (Le Tableau de famille , 1920). La Descente de croix (1917; Museum of Modern Art, New York) et surtout son pendant, Le Christ et la femme adultère (1917; Saint Louis Art Museum), évoquent, grâce au sujet religieux, le thème de la torture. Dans ces œuvres, on retrouve le message pathétique, le réalisme symbolique du grand art gothique allemand. La Nuit (1918-1919; Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, Düsseldorf), une scène d’un sadisme cauchemardesque, peinte dans des couleurs délibérément repoussantes, traduit la vision que Beckmann a de l’homme: «un monstre d’une vitalité convulsive». Une gravure célèbre de 1914 traite le même thème.

On retrouve la même inspiration dans les eaux-fortes et les lithographies de Beckmann (Visages , L’Enfer ).

À partir de 1920, la production de l’artiste manifeste un certain apaisement: il exécute alors des portraits et quelques rares paysages. En 1932, les nazis déclarent que l’art de Beckmann est «dégénéré» et il doit abandonner son poste de professeur à la Städelsche de Francfort. Il s’installe à Berlin où il achève Le Départ (1932-1935; Museum of Modern Art, New York), le premier des grands triptyques où il exprime son désir d’évasion. On retrouve le même symbolisme dans le triptyque de La Tentation (1936-1937; coll. Stephan Lackner, Santa Barbara, Californie), sa dernière grande œuvre achevée en Allemagne et toute chargée d’allusions sexuelles et sadiques. En 1937, il émigre à Amsterdam le jour de l’inauguration, à Munich, de l’exposition sur l’«art dégénéré», où figurent dix de ses tableaux. En 1947, il part pour les États-Unis et se fixe à New York où il mourra après avoir enseigné pendant trois ans à l’université Washington de Saint Louis. Le Saint Louis Art Museum possède une remarquable collection d’œuvres de Max Beckmann. Au cours de ces années d’exil, il réalise une dizaine de grands triptyques allégoriques tels que Les Acteurs (1942; Fogg Art Museum, Harvard University), Carnaval (1943) et Les Boniments d’un aveugle (Blindman’s Bluff , 1945, Minneapolis Institute of Arts), aux couleurs vives souvent grinçantes. Ses nombreux autoportraits apportent un témoignage émouvant de l’itinéraire spirituel de l’artiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beckmann — steht für: den Familiennamen Beckmann, siehe Beckmann (Familienname) Beckmann, eine Fernsehsendung, siehe Beckmann (Fernsehsendung) Beckmann Umlagerung, Begriff aus der Chemie Beckmann Thermometer, spezielle Bauweise eines Quecksilberthermometers …   Deutsch Wikipedia

  • Beckmann — may refer to:*Ernst Otto Beckmann (1853 ndash;1923), German chemist and discoverer of the Beckmann rearrangement *Johann Beckmann (1739 ndash;1811), German scientific author *Petr Beckmann (1924 ndash;1993), Czech American dissident physicist… …   Wikipedia

  • Beckmann — Beckmann, Ernest Beckmann, Max …   Enciclopedia Universal

  • Beckmann — Beckmann, 1) Johann Christoph, geb. 1641 zu Zerbst, gest. 1717; er schr. u.a.: Historie des Fürstenthums Anhalt, Zerbst 1710, 7 Thle., Fol.; Accessiones historiae anhalt., 1716, Fol. 2) Johann, geb. 1739 zu Hoya; wurde 1763 Lehrer der Physik u.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Beckmann — Beckmann, 1) Johann Gottlieb, Forstmann, geb. gegen 1700, gest. 1777 als Forstinspektor in Wolkenburg, war von Bedeutung für die Ausbildung der Waldbaulehre und der Forstabschätzung. Er schrieb: »Gegründete Versuche und Erfahrungen von der zu… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Beckmann — Beckmann, Fritz, Komiker, geb. 13. Jan. 1803 zu Breslau, langjähriger Liebling des Berliner Publikums, Verfasser der Lokalposse »Eckensteher Nante im Verhör«. Seit 1845 am Burgtheater in Wien, gest. 7. Sept. 1866. – Vgl. Findeisen (1866), Kaiser… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Beckmann [2] — Beckmann, Ludw., Tier und Jagdmaler (Pseudonym »Revierförster Holster«), geb. 21. Febr. 1822 zu Hannover, gest. 1. Aug. 1902 in Lohausen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Beckmann [1] — Beckmann, Johann, berühmter landwirthschaftlicher und technolog. Schriftsteller, geb. 1739 zu Hoya, wurde 1763 Professor der Physik und Naturgeschichte in Petersburg, besuchte später die Bergwerke in Schweden, ward 1766 Professor der Philosophie… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Beckmann [2] — Beckmann, Friedrich, berühmter Komiker, geb. 1803 zu Breslau, kam 1824 als Schauspieler zum Königstädter Theater in Berlin, wo er durch seinen trefflichen Humor und extemporirte Witze bald der Liebling des Publikums wurde. Seit 1844 in Wien,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Beckmann — (izg. bèkman), Max (1884 1950) DEFINICIJA njemački ekspresionistički slikar i grafičar; nacisti ga karakterizirali kao »izopačenog« i zabranili mu umjetničku djelatnost; 1937. bježi u Amsterdam, od 1947. u SAD u; žestoka kritika vremena, iskazana …   Hrvatski jezični portal